Bandeau
Site officiel de la commune d’Oursel-Maison
Slogan du site
Descriptif du site
Edito 2015 du maire
Article mis en ligne le 25 octobre 2015
dernière modification le 26 février 2017

par Jean-Marie
Imprimer logo imprimer
JPEG - 30.1 ko
M. Alain Vasselle
Maire

Madame, Mademoiselle, Monsieur
Pour la huitième fois consécutive vous m’avez renouvelé votre confiance ainsi qu’à toute l’équipe municipale qui se présentait à vos suffrages.

Nous venons de voter le deuxième budget de notre mandature dans un contexte économique et financier difficile auquel notre commune n’avait jamais été confrontée avec une telle ampleur jusqu’à ce jour.

Ainsi subissons-nous en cette année 2015 un double effet préjudiciable à notre budget, mais que notre bonne gestion en bon père de famille devrait nous permettre de surmonter.

Nous devons faire face à un accroissement de charges liés à l’imposition qui nous est faite d’organiser dans nos écoles un nouveau rythme scolaire, dont les conséquences financières sont à la charge des parents et des communes membres du regroupement et, ceci sans compensation intégrale de la part de l’état, s’ajoute à cette nouvelle charge les provisions de dépenses que nous devons intégrer au budget pour faire face au transfert de charge de l’état sur les collectivités concernant l’instruction des permis de construire, ceux-ci l’étaient jusqu’à ce jour par les services l’état, dans le cadre de la mission de service public son cout pour la collectivité à partir du 1er juillet 2015 les communes devront assurer cette instruction seules ou en mutualisant le service avec d’autres collectivités, mais en n’en supportant le financement sans compensation financière de l’état. A ces deux exemples de charge auxquels s’ajoutent bien d’autres que l’état a transférés aux communes sans en compenser le financement. Ces transferts de charge sont, malheureusement accompagnés des baisses des dotations de l’état.

Ainsi la principale dotation dont bénéficie la commune de la part de l’état dite DGF, est elle en 2015 en diminution pour la deuxième année consécutive, nous avons vu nos recettes à travers cette dotation diminuer de près de 30% sur deux exercices budgétaire, cela nous handicape lourdement pour l’équilibre de notre budget et constitue un frein pour nos investissements, nos dépenses de fonctionnement étant quasi incompressibles.

La poursuite du financement de nos investissements ne pourrait être avérée que par soit la progression de notre fiscalité, donc des impôts communaux, soit par une augmentation de notre endettement par la conjugaison des deux.

Dans sa sagesse votre équipe municipale, soucieuse de ne pas peser sur votre capacité contributoire au paiement des impôts tant présents que futurs et désireuse de poursuivre l’amélioration de nos équipements et du patrimoine communal a réussi à garder le cap de ses annonces et de ses engagements.

Ainsi par une maitrise des dépenses de personnel qui baissent cette année, une diminution des indemnités aux élus et la fin d’amortissement d’un emprunt arrivé à échéance en janvier 2015, nous dégagerons une marge de manœuvre nous permettant de limiter la progression des impôts à 1%, tout en poursuivant nos investissements, nous devrions, enfin, après près de 10 ans de travaux, terminer les travaux de restauration extérieur et intérieur de notre église au plutôt tard pour la fin de l’été ou début de l’automne. Nous devrions en organiser l’inauguration au début de l’année 2016 la présence de Monseigneur l’évêque.
Grâce au concours de la DETR (Dotation de l’état pour les territoires ruraux) si celle-ci nous est confirmée par le sous-préfet, nous devrions réhabiliter notre réserve d’eau (ancienne mare) face à la place communale et aménagé un nouveau parking à proximité de cette dernière afin de faciliter le stationnement des personnes fréquentant notre salle multifonction.

Je sais pouvoir compter pour tous ses projets sur toute l’équipe municipale et en particulier Denis Pype et Jean-Marie Berly ainsi que Michel Brard et Philippe Delattre en charge l’un de la voirie et des réseaux divers, l’autre des bâtiments faisant partie de notre patrimoine.

Pour les années à venir l’état nous fera subir la poursuite de la baisse de cette aide financière, à raison d’une valeur équivalente à celle de 2015 cela aura pour conséquence de nous retrouver en 2017 avec une DGF inférieur à 70% à celle que nous avions en 2013. Pour compenser cette perte, et maitriser nos recettes au niveau de celle de 2013 il faudrait augmenter les impôts communaux de 12 à 15%. Considérant le poids des prélèvements obligatoire en France, déjà trop confiscatoire des revenus de chacun, nous sommes opposés à cette augmentation des impôts.

Le conseil municipal n’aura en conséquence pas d’autres solutions que de différer à plus tard les autres investissements projetés ou en lisser dans le temps la réalisation sans les abandonner totalement (assainissements collectifs, réalisation du réseau d’eau).

En espérant pouvoir compter sur votre compréhension et en vous remerciant de votre confiance, soyez assurée de mon écoute et de ma disponibilité.

Votre dévoué
Alain Vasselle
Forum
Répondre à cet article

Dans la même rubrique

Edito du maire 2017
le 26 février 2017
par Jean-Marie

Évènements à venir



pucePlan du site puceContact puceMentions légales puceEspace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2001-2017 © Site officiel de la commune d’Oursel-Maison - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.84.19